Voici, résumé, mon approche photographique dans le domaine de la macrophoto, la photographie animalière, la photographie de la flore et la photographie de paysage. J'espère que, grâce au forum, des idées nouvelles viendront enrichir cette page.
 

• Macrophoto

 
    1. Matériel

      Optiques
      105 mm Macro Nikon f : 2,8
      55 mm Macro Nikon f : 2,8
      200 mm f : 4
      Soufflet PB4

      Flashs
      4 flashs Metz 60CT2
      Flash annulaire Sunpack
    2. Technique
      Selon que la photo est réalisée en extérieur ou en studio deux techniques sont utilisées

      · en extérieur : j'utilise le 105 macro avec le flash annulaire en équilibrant en réglage manuel la lumière du jour avec la lumière du flash pour obtenir un rendu naturel. Une autre technique : je monte le 200 mm sur le soufflet plus deux flashs Metz avec un solide trépied, déclencheur double fugi Velvia ; cela me sert pour les libellules ou les papillons. De même j'utilise le 500 mm à miroir Nikon avec une bague allonge, deux flashs Metz, pour créér des macro-ambiances (voir la photo du papillon demi-deuil ou du sérapias (orchidée), le matériel étant placé sur un trépied solide.

      · en studio : j'utilise principalement le 200 mm f : 4 Nikon monté sur le soufflet PB4 avec 4 flashs Metz pour l'éclairage
 

• Photographie animalière

 
Je crois que la photographie proprement dite ne représente que 20% de l'activité du photographe animalier alors que l'observation avec des jumelles représente les 80% restants.
L'affût est la méthode que j'emploie exclusivement. Son emplacement résulte de l'observation.
J'utilise un 400 mm f : 3,5 Nikon depuis 20 ans et celui-ci me convient parfaitement.
L'affût est constitué d'une armature métallique avec une bâche camouflée, le tout recouvert de différents filets de camouflage pour être parfaitement intégré au milieu. L'astuce, pour photograhier des rapaces ou tout autre animal méfiant est de rentrer dans l'affût la nuit et de n'en ressortir que quand tout est calme ; prendre de la lecture est nécessaire pour éviter une sortie inopportune ; un petit bocal pour satisfaire les besoins personnels impérieux.
Un convertisseur 1,4 est bien utile pour augmenter la focale, mais en général il faut
savoir à l'avance la distance affût-animal pour adapter la focale. L'optique ne doit pas dépasser de l'affût pour réduire les éclats lumineux et ainsi éviter de se faire repérer.
 

• Photographie de la flore

 
J'utilise le 105 macro avec des réflecteurs et le flash annulaire sunpack ; le seul ennemi est le vent mais on peut y remédier avec un système réalisé avec les "pare soleil" argentés utilisés dans les voitures ; de plus ceux-ci font office de réflecteurs du plus bel effet.
 

• Photographie de paysage

 
J'utilise comme optiques le 17 mm, le 24 mm, le 35 mm et le 180 mm, un solide trépied et toujours la pellicule Velvia avec, dans la plupart des cas, un filtre polarisant.
Je vous recommande un livre très bien fait "La photographie de paysage" aux éditions VM de Charlie Waite.
Le trépied est indispensable en photo de paysage et la question de cadrage est importante : faut-il choisir un cadrage vertical ou horizontal ? Ce dernier permet d'avoir plus d'espace mais il faut qu'il y ait de la matière et surtout faire attention au premier plan ; c'est lui qui donne la perspective, le sens de la photo, la profondeur. Le cadrage vertical quant à lui permet d'isoler une partie de paysage, il dynamise la photo (c'est celui que je préfère), mais il faut faire attention au ciel, inclure des éléments aériens si celui-ci est quelconque, utiliser le filtre polarisant.
 
Voici quelques idées sur la photographie naturaliste et, au fur et à mesure de la vie de ce site, j'essaierai de l'enrichir.
Je compte sur votre présence sur le forum car, en ce siècle basé sur l'Image, l'échange d'idées est primordial.